Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

DU SANG, DE LA VOLUPTE, DE LA MORT

Amoureux de Valéry, homme de théâtre - il est le fondateur de La Compagnie des Arènes, Yvon Pradel est, avant tout, un poète. Cet album en témoigne liant dans une même gerbe dix quatrains de l’auteur du Parisien, Madame…(L’Avant-Scène Théâtre, 1960) et...

Lire la suite

TRENTE ANS DE NÎMES

Entre témoignage et autobiographie, les mémoires relèvent d’un genre littéraire ambigüe. Essai historique, d’un côté, portrait de soi, de l’autre. Mais matériaux indispensables pour écrire d’ une période. Dans cette optique on lira avec profit le quatrième...

Lire la suite

LE VISAGE LITTERAIRE DE LA TRAHISON

Nous sommes en octobre 1941, Gare de l’Est, à Paris. Sur la photo que reproduit la presse, de gauche à droite, on reconnaît le lieutenant Heller, chargé par la Propaganda Staffel de surveiller les écrivains français ; le fasciste Drieu la Rochelle qui...

Lire la suite

CLAUDE SIMON OU L’ECRITURE CUBISTE

Découvrez sans retard deux courts textes poétiques inédits du catalan de Salses – Claude Simon, Prix Nobel de littérature 1985. Par la brièveté de leurs titres, désignant la géomorphologie d’un paysage – l’Archipel - et un point cardinal – le Nord - ils...

Lire la suite

14/18, LA GUERRE DES MORTS INUTILES

La Jeunesse Morte. Par Jean Guéhenno. Editions Claire Paulhan. 286 p. 2008. 32 euros. Une éthique sociale exigeante, l’élévation de pensée d’une œuvre, un style poli par la fréquentation des humanités gréco-latines ont fait de l’écrivain Jean Guéhenno...

Lire la suite

LE PROCES D’UN ROI BARBARE

Voici un petit livre - enfin réédité - qu’il faut avoir lu, ou dont s’impose la relecture. L’auteur, Jean Giono. - le romancier à l’égal de Faulkner - se fait ici chroniqueur judiciaire. Nous sommes en 1952. L’écrivain a obtenu de suivre le procès de...

Lire la suite

AUX HUSSARDS NOIRS DE LA REPUBLIQUE

Cévenol d’adoption, auteur d’œuvres de science-fiction, romancier de la sériciculture (La vallée de la soie), Michel Jeury est, sans doute, notre dernier écrivain de l’école publique. Peut être le seul qui ait intimement compris l’ invocation de Péguy...

Lire la suite

UNE BLESSURE A L’ÂME

Sait-on que, sous l’Occupation, Jean Guéhenno (1890 – 1978) prit pour pseudonyme de résistance le beau nom de Cévennes ? Trente ans après sa mort, les efforts réunis de Claire Paulhan, Jean-Kely Paulhan et Philippe Niogret accomplissent la résurrection...

Lire la suite

PAULHAN NOUS MANQUE

Il fallait « un créateur d’images qui saisit l’irrésistible cocasserie du monde » (Kléber Haedens) pour rendre hommage à Jean Paulhan (1884 – 1968). A l’écrivain nîmois, artiste du « biais », qui considérait ensemble l’avers et le revers des choses. C’est...

Lire la suite

LA CHAIR EST TRISTE, HELAS…

L’écriture de Marie Rouanet est un scalpel. A la manière de Colette chroniqueuse, elle allie une profusion d’images à une sensualité mâtinée de cruauté. Pour nous décrire les mésaventures de la chair nourricière en notre temps. Mais ce n’est ni prêche...

Lire la suite

1 2 > >>