Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
UNE CHANSON DE FER, TACHEE DE SANG

UNE CHANSON DE FER, TACHEE DE SANG

Beau-frère du l’écrivain provençal Joseph Roumanille qui, au côté de Mistral, fonde le Félibrige au château de Font-Ségugne l’an 1854, le poète et républicain Félix Gras (1844-1901) détonne dans cette phalange associant la revendication linguistique à...

Lire la suite

ENCORE UNE FOIS LA PETITE MUSIQUE…

ENCORE UNE FOIS LA PETITE MUSIQUE…

Nature et culture s’entrelacent pour le démontrer : la France est le pays de la littérature. En atteste un nouveau recueil d’entretiens avec des auteurs des années 1950-1960 de la journaliste et romancière Madeleine Chapsal (1926), qui fut une « grande...

Lire la suite

LA VERITE EST EN MARCHE…

LA VERITE EST EN MARCHE…

Journaliste et directrice de la collection « Ceux qui ont dit non » chez Actes Sud, Murielle Szac fait revivre l’Affaire Dreyfus (1894-1906) pour les adolescents. Voici, finement restituée, une journée d’audience du procès intenté à Emile Zola (1840-1902),...

Lire la suite

JOURNAL D’UN CONDAMNE A L’AMOUR

JOURNAL D’UN CONDAMNE A L’AMOUR

JOURNAL D’UN CONDAMNE A L’AMOUR « De quoi ai-je voulu parler dans ce cahier depuis un an, de qui ? Je n’ai parlé que d’amour. » écrit René Frégni à la fin de « La Fiancée des corbeaux », Prix Jean-Carrière 2011. L’amour des mots. Comme chez Colette pour...

Lire la suite

ROBERT SABATIER, AU MATIN DE LA VIE

ROBERT SABATIER, AU MATIN DE LA VIE

Sur ce « Roman d’Olivier », on pourrait apposer la phrase de Chateaubriand : « Le matin de la vie est comme le matin du jour, plein de pureté, d’images et d’harmonie. » Olivier, c’est Olivier Chateauneuf, le double littéraire du romancier Robert Sabatier...

Lire la suite

LE PLUS JEUNE DE NOS ECRIVAINS

LE PLUS JEUNE DE NOS ECRIVAINS

Rapporté par le bordelais François Mauriac, le propos fait mouche. 21 novembre 1922. Parvis de l’église Saint-Pierre de Chaillot à Paris. Maurice Barrès (1862-1923) assiste aux obsèques de Marcel Proust (1871-1922). Et laisse tomber : « Enfin, c’était...

Lire la suite