SOUS LA CROIX, L’AVENTURE…

Publié le par Michel Boissard

 

 A l’ « idée fausse » du « choc des civilisations »,  l’essayiste Jean-Claude Guillebaud oppose la « modernité métisse » d’une société multiculturelle (Le commencement d’un monde, Le Seuil, 2008). Heureux hasard du calendrier éditorial,   l’historien Gilles Van Grasdorff en éclaire la pertinence rétrospective par le passionnant recueil des journaux de voyage  d’un groupe de fous de Dieu qui, dés 1660, découvre l’Asie avec la Société des Missions Etrangères de Paris. Des dix-sept qui tentent l’aventure originelle, l’histoire retient d’abord le nom de l’initiateur du projet : un jésuite avignonnais, Alexandre de Rhodes, mais aussi de l’aixois  Ignace Cotolendi,  nommé vicaire apostolique par le Pape Alexandre VII,  au côté du tourangeau François Pallu et du lexovien Lambert de la Motte. Et plus tard,  dans le sillage des pères fondateurs, de l’audois de Reissac, Barthélémy Bruguière, et du vauclusien de Cucuron, Jean Ferréol… Une foi enracinée unit ces pionniers.  Mais surtout le désir d’aller à la rencontre de peuples inconnus, de terres nouvelles, de cultures différentes. Au « Grand siècle des Âmes » - le XVIIe -   la spiritualité militante s’accorde à une intense curiosité culturelle. Qui pousse ces jeunes trentenaires vers la Chine, le Siam, le Tonkin et la Cochinchine ou la Corée… Leurs récits sont étonnants par l’esprit d’ouverture. Croyants qui ont fait le don de soi,  aventuriers risquant leur vie, nos voyageurs sont tour à tour naturalistes, ethnologues, sociologues, géographes, zoologistes et minéralogistes, botanistes et agriculteurs… Brûlant d’une extraordinaire liberté intérieure,  ils appliquent des  « Instructions » vaticanes  qui surprendront  sûrement les chantres de la colonisation ou même le Ministre de l’Immigration  Hortefeux : « Ne mettez aucun zèle pour convaincre ces peuples de changer leurs rites, coutumes et mœurs.  Quoi de plus absurde que de transporter chez les Chinois la France, l’Espagne ou l’Italie… ? »

                                                                                                                            Michel Boissard

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article