CETTE CHERE VIEILLE DAME TONDUE…

Publié le par Michel Boissard

                                             

 

André Gide (1869-1951), né de père uzétien, la porte deux fois sur les fonts baptismaux, en novembre 1908, mais la gésine est prématurée, puis en février 1909, cette fois la progéniture est viable. Et  le nîmois Jean Paulhan (1884-1968) l’épousera quarante ans durant, malgré les épreuves… La « Nouvelle Revue Française » - qui célèbre son centenaire – doit décidément beaucoup aux écrivains d’ici…  Pour fêter l’anniversaire  de ce repaire de « monstres sacrés » de la littérature, Louis Chevaillier a eu l’idée originale de réunir cent ans de comptes-rendus de livres – chefs d’œuvre ou classiques pour la plupart – rédigés par les plumes les plus renommées…  « L’œil de la NRF »,  cela donne Gide - encore lui - lecteur de Valery Larbaud, Breton admirateur de Lautréamont, Mac Orlan aventurier avec Jack London,  Malraux introducteur de « L’Amant de Lady Chatterley », Jean Guérin (pseudonyme de Jean Paulhan) s’amusant avec Marcel Aymé, Eugène Dabit amoureux du « Voyage au bout de la nuit »,  le catholique Daniel-Rops découvrant  Kafka, Sartre critique de Faulkner, et Nizan,  de Martin du Gard… Dominique Fernandez - dont le père Ramon fut de la maison, avant de prendre la porte allemande sous l’Occupation – traite « La Semaine Sainte » d’Aragon de « fier livre » et « d’exercice de haute école » ! Quant à Mauriac, on le retrouve du côté de chez Proust et de sa « Prisonnière »… Et l’on se souvient de son mot de polémiste - quand la NRF connut à la Libération l’heure des châtiments pour avoir délicieusement couché avec l’ennemi sous la houlette de Drieu la Rochelle - stigmatisant « cette chère vieille dame tondue »…

 

                                                                                                                                                       Michel Boissard

L’œil de la NRF – Cent livres pour un siècle, Gallimard, 2009,  7 euros                

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article