MULTIPLES ESPAGNES

Publié le par Michel Boissard

                                                            

 

Que  sait-on de l’Espagne d’aujourd’hui ? A cette interrogation pour touriste qui entend voyager intelligemment ou de citoyen voulant  comprendre l’Europe actuelle, les historiens Bartolomé Bennassar et Bernard Bessière répondent par la méthode progressive/régressive (chère à Sartre dans son «Flaubert »). Le guide, remarquablement informé et agréablement écrit, qu’ils nous procurent, s’attache à l’Espagne contemporaine pour saisir les linéaments essentiels du passé historique d’une terre substantiellement marquée par le pluriel. L’Espagne originelle des celto-ibères, l’Espagne romanisée, l’Espagne des Wisigoths (les « Barbares »), s’accorde à celle de sept siècles de domination arabe (Al-Andalùs), où coexistent les servants des trois religions du Livre – chrétiens, juifs et musulmans. Avant la Reconquête par les Rois catholiques. Faut-il s’étonner de ce que cette péninsule mosaïque cultive une autonomie régionale désormais garantie par la loi ? Et de ce qu’un pays marqué, notamment au XIXe siècle, par l’émigration de sa population la plus pauvre, soit de nos jours devenu la porte d’entrée de l’immigration continentale ? Les auteurs mettent encore en évidence trois traits majeurs de l’hispanité : une imprégnation par l’Histoire, la culture de l’autoritarisme et la force du traditionalisme religieux. Trois cents ans d’Inquisition ont tramé la « légende noire » d’une nation, qui n’a connu la démocratie que dans les brèches fugaces ouvertes par les luttes populaires entre deux pronunciamentos militaires ! Mais  le berceau de Thérèse d’Avila et de Jean de la Croix est maintenant une société qui autorise le mariage homosexuel. Le lieu emblématique de la première guerre civile européenne  connaît, à l’issue de trente-cinq ans de terreur et de dictature franquistes, un régime politique assurant une alternance sans drame entre partis conservateurs et réformistes. Même si demeure - l ‘adoption récente d’une loi de mémoire historique sur la période 1936-1939 en témoigne  - une réelle violence idéologique des rapports entre les « Deux Espagnes »... L’Espagne de l’Opus Dei v/s celle de la Movida...

 

                                                                                                                                                         Michel Boissard

 

Espagne, Histoire, Société, Culture, B.Bennassar, B.Bessière, La Découverte, 2009, 12 euros

 

 

Commenter cet article