UNE SORTE DE CHRIST POPULAIRE

Publié le par Michel Boissard

                                                       

 

 

 Pour Elizabeth de Gramont, il est « une sorte de Christ populaire ». André Biely  voit en lui un « artiste de la politique ». Au lendemain de son assassinat le 31 juillet 1914, Anna de Noailles salue le « héros tombé en avant des armées ».  Il est aimé, puis détesté par son condisciple de  Normale Sup’, Charles Péguy. Respecté par l’écrivain Maurice Barrès, son prestigieux adversaire de droite au Parlement. Né le 3 septembre 1859 à Castres, Auguste-Marie-Joseph-Jean Jaurès transcende divisions de classe et affrontements de partis. Sa vie et sa mort s’intègrent à  ces lieux consensuels de mémoire en quoi l’historien Pierre Nora distingue une spécificité nationale. Professeur émérite de l’Université de Perpignan, Jean Sagnes brosse un portrait nouveau de la plus grande voix du socialisme français. Exemple même de la synthèse à quoi Jaurès attacha son action politique et son œuvre intellectuelle. Solidement enraciné dans son Tarn natal et défenseur de la langue d’Oc. Mais aussi pur produit de l’enseignement de la IIIème République. Philosophe de formation – il rédige en latin une thèse complémentaire consacrée aux pères du socialisme allemand Luther, Kant et Fichte. Mais également dirigeant politique constamment au contact des ouvriers. Qui coordonne la publication d’une remarquable « Histoire socialiste de la Révolution française » (1901-1908). Aux avant-postes de la démocratie lorsque l’affaire Dreyfus menace la République. Et leader socialiste qui permet l’unité des différents courants du Parti initiée en 1905. Définissant avec le concept d’ « évolution révolutionnaire » le principe d’une lutte de classe articulant réformes et révolution sociale. Premier artisan de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat (1905). Mais reconnaissant dans le christianisme « un des éléments évidents de notre formation ». Orateur pratiquement sans égal en son époque. Ecrivain doué d’une plume étincelante d’images et de métaphores humanistes. « Il est temps de dire : Elargissez l’homme ! ». Et encore : « Allez ; laissez faire l’univers ; il y a de la joie pour tous ; il  est socialiste à sa manière. »

 

                                                                                                                                                         Michel Boissard

 

Jaurès, J.Sagnes, Editions Aldacom, 2009, 25 euros

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article