un éditeur nommé courage

Publié le par Michel Boissard

Un éditeur nommé courage

Imprimeur-éditeur à Pézenas, JC Domens fait paraître les entretiens de Frédéric-Jacques Temple avec Edmond Charlot (1915-2004), le libraire-éditeur qui fût un des symboles de l ’ aventure culturelle du siècle dernier. Nous sommes en 1936. A Alger. Natif du cru, Charlot a reçu l ’ amour des livres en héritage. D ’ un grand-père maternel négociant, maltais et autodidacte, vastement cultivé. Sous l ’ impulsion de Jean Grenier, le professeur de philosophie de Camus, qui est aussi le sien, Charlot fonde une librairie à l ’ enseigne des « Vraies richesses » (clin d ’ œil à Giono). Qui sera ensemble le pôle et le môle de la littérature contemporaine en Afrique du Nord. L ’ influence de Gabriel Audisio, prosateur de haute culture méditerranéenne, le rend attentif à une écriture en formation qui engendrera Mohamed Dib, Mouloud Feraoun, Kateb Yacine. Avec Jean Amrouche et André Gide, il crée la revue « L ’ Arche ». la guerre venue, et l ’ Occupation, il éditera Vercors et son « Silence de la mer ». Méritant le titre de libraire de la France Libre. Le voici maintenant au cœur de l ’ histoire de « Fontaine », la revue de Max-Pol Fouchet. Il côtoie aussi Saint-Exupéry. Avant, la Libération accomplie, de publier, cette fois à Paris, Bosco, Jules Roy et Koestler. D ’ enrichir cette expérience (et de surmonter cet échec) par un poste et un séjour à Izmir (Turquie), en qualité d ’ attaché culturel. Puis, l ’ heure de l ’ improbable retraite ayant sonnée, d ’ animer le « Haut Quartier ». A la fois boutique et maison d ’ édition à Pézenas. Et de publier sous le timbre de « Méditerranée vivante » le poète jean Sénac, le romancier Kazantzaki, Garcia Lorca et Moravia. Et last but not least « L ’ Odyssée » d ’ Homère …
Michel Boissard

Souvenirs d ’ Edmond Charlot Entretiens avec FJ Temple, Domens, 2007, 18 euros

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article