Un héritier de Molière

Publié le par Michel Boissard

Un héritier de Molière

 

Arlésien d’origine, André Bernard est co-fondateur de l’Association des Amis de Sacha Guitry. Ce qui, au cinquantenaire de la mort du dramaturge, cinéaste et comédien (24/07/1957), le qualifie parmi la phalange de « spécialistes » réunis par les éditions Omnibus à l’occasion de la réédition de son œuvre. Et d’abord de son théâtre. Du « Page » (1902) au posthume « Madame Bergeret » (1960), une extraordinaire explosion de liberté en … 125 pièces ! Comédies, revues, proverbes, cent actes divers … Comique, bouffon, imaginatif, poète, insolent, gamin, téméraire … Jean-Claude Brialy mêle ses adjectifs à ceux de Jules Renard pour saluer un héritier de Molière. Relisez « Faisons un rêve », « Mon père avait raison » ou « Quadrille » et « Deburau ». Sacha nous enchante. Nous entendons sa voix inimitable. Il nous réjouit l’esprit. Dénonçant les travers d’une société, moquant les  comportements humains. Philosophe à sa manière, légère mais pas superficielle. Paul Léautaud l’a souligné : « Si le théâtre a pour objet d’intéresser en amusant, de faire rire en peignant la vie, cela sans discours, sans pathos, sans thèse – alors Sacha Guitry est le premier auteur dramatique d’aujourd’hui. » (1922) Quatre-vingt-cinq ans plus tard, le critique a-t-il toujours raison ? Maintenant que le Roi du théâtre de boulevard, le mondain, le collectionneur d’œuvres d’art et de jolies femmes, qui vécut une Occupation équivoque (1940-44) appartiennent à la chronique historique, il est possible de démêler l’écrivain du personnage. Pour mettre en évidence le peintre sans concession d’une France bourgeoise « sûre d’elle, qui pèse encore sur nous, sinon en nous. » (Dominique Desanti)

 

Michel Boissard

 

 

Théâtre 1 et 2, Cinquante ans d’occupations, S. Guitry, Omnibus, 2007, 23,60 et 24,40 euros

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article