BRUNO ETIENNE, LA GRENADE ENTROUVERTE

Publié le par Michel Boissard

 

 

En cc temps où l'identité nationale fait florès, il n'est pas inutile de revenir à Bruno Etienne (1937-2009), agrégé de sciences politiques ct subtil arabisant, fondateur de l'Observatoire des religions. Auquel la revue « La Pensée de Midi» rend un précieux hommage. « Une grenade entrouverte» (L'Aube, 1999) : on se souvient de cet essai de l'universitaire d'Aix-en-Provence. Au titre doublement symbolique. Emprunté à l'œuvre du poète provençal Théodore Aubanel (1829-1886). Figurant par ce fruit du soleil l'éclatement des grains qui « vivent» ensemble. Enveloppés par la même écorce dure. Puis se séparent. « …On est des grains à côté, mais on n'est pas tout à fait semblables.» Géographiquement côte-à-côte, les arabes et les musulmans comme les provençaux, appartiennent au même monde. Car « le périple méditerranéen est passé par la langue grecque ancienne, par le latin et par l'Arabe d'Andalousie. » Dés lors, proposer aux «beurs» - «citoyens français, éventuellement de confession islamique et sociologiquement référés à quelque chose de l'autre côté de la Méditerranée» - de s'intégrer, c'est leur dire: désintègre-toi, «deviens le même»! Suivant une identique et dérangeante trajectoire d'analyse, on (re) lira avec profit un article du même auteur: «La fabrique des regards» (2002). L'Occident a perdu son ennemi principal: le communisme. Mais n'a-t-il pas toujours besoin d'une référence diabolisante au Mal? En analysant la presse magazine, on percevra comment nous sommes passés des mots arabes assimilés - algèbre ou safran, à la «glottophagie coloniale» - le temps des moukères, pour finir après le 11 septembre par l'évocation panique de la Jihad - la guerre sainte, l'Islam étant « conçu comme un bouillon d'inculture, un système clos depuis quatorze siècles, totalisant et totalitaire ... »

 

Michel Boissard

 

Bruno Etienne. Sur les chemins de la Pensée de Midi, Actes Sud, 2009, 12 euros

 

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article