DES CHANSONS, DES AMOURS, DES BATAILLES

Publié le par Michel Boissard

                                         

 

Native d’un hameau proche des Salles-du-Gardon, Azalais de Porcairargues, première trobairitz  -  femme troubadour - du XIIe siècle, aime Rimbaud d’Orange (1140-1173), l’une des voix majeures de la poésie provençale du Moyen Âge. Qui partage ses sentiments dans cet énigmatique poème « Quand paraît la fleur inverse ». Tant la joie le submerge que les plaines se muent en collines, le givre en fleur, l’orage se fait chant, le froid devient chaud. Mais la passion n’a qu’un temps contredit le corrézien Bernard de Ventadour (1125-1195) : « Las ! combien je croyais savoir / D’amour et combien peu j’en sais / Moi qui ne puis ne pas aimer / Celle dont je n’aurais profit. » Sauf à « aimer de loin » comme le girondin Jaufré Rudel (1113-1170) : «… et que la chambre et le jardin / me paraissent tout le temps palais. » Ou bien, comme Dame Marguerite de manger, sans le savoir,  le cœur de son amant, le chevalier-poète Guillaume de Cabestany, préalablement tué, dépecé et accommodé par le comte Raimon de Roussillon, mari cruel et jaloux… Fables ou récits d’amour courtois sont accompagnés, dans cette belle anthologie de littérature médiévale,  par la chanson de geste qui poétise l’histoire. La légende d’Aymeri de Narbonne, de Bertrand de Bar-sur-Aube (fin XIIe - début XIIIe siècle), retour de l’expédition de Roncevaux, où périt Roland neveu de Charlemagne, témoigne que notre roman national entrelace identité chrétienne et confrontations/rencontres avec le monde musulman, ainsi que le note l’historien Alphonse Dupront. Ce que confirme le récit de la IIIe Croisade par Saladin (1138-1193), prince et chroniqueur « dont la vaillance, la sagesse et la générosité enflammèrent d’amour » le cœur de la reine Aliénor d’Aquitaine ! Et qu’illustre l’itinéraire du roturier « Tirant le Blanc », imaginé par le catalan Joannot Martorell (1410-1465), hardi au combat contre les Turcs, dont le courage intrépide lui vaudra la main de la fille de l’empereur  - chrétien - de Constantinople…

 

                                                                                                                                                       Michel Boissard

 

Les plus belles légendes du Moyen Âge, s/d Michel Stanesco, Omnibus, 2009, 28 euros

 

Commenter cet article