EN FIGURES ET EN PEINTURES…

Publié le par Michel Boissard

 

Malraux dit quelque part que le Musée imaginaire c’est la rencontre des arts plastiques avec l’imprimerie. La formule sonne juste à découvrir le remarquable album que nous offre Frédéric Gaussen.  Réunion en un même volume de l’œuvre peint, dessiné, sculpté ou gravé de quelque soixante  artistes qui ont choisi le Gard comme lieu et motif de création. Fils du peintre Jacqueline Gaussen-Salmon, (1906-1948), l’auteur de cette anthologie, ancien journaliste au « Monde » et essayiste (Les enfants perdus du XXe siècle, PUF, 2000) observe que le Gard est à la fois une histoire de paysages et un paysage d’histoire. Que la montagne (les Cévennes), le fleuve (Rhône et Vidourle), la garrigue (l’Uzège jusqu’au Pont-du-Gard), Nîmes et ses environs, le littoral, nourrissent une diversité d’approches et de styles. De La Roque-sur-Cèze de Claude Verdier (1932-1997) à l’Alès industrielle de Paul Christol (1901- ?), via les tours d’Anselme Kiefer (1945) érigées et dématérialisées à Barjac…  Corot (1819-1875) et Auguste Chabaud (1882-1955) déchiffrent la lumière de Villeneuve-lès-Avignon. Auguste Renoir (1841-1919) rencontre à Laudun, chez Albert André (1869-1954), les charmes violents des frontières de Provence… Hubert-Robert (1733-1808) brosse un classique Pont du Gard, sous un ciel incendié.  Tandis que Armand Coussens (1881-1935) joue avec les corps ombreux des baigneuses au bord du Gardon… D’Eloy-Vincent (1868-1945) à Lucien Coutaud (1904-1977), en passant  par David-Fontanges, les monuments, les rues, les personnages de Nîmes offrent  un  « mescladis » de formes  et de couleurs. Maintenant, Vincent Bioulés (1938) promène un regard évanoui et romantique sur les remparts et les salines d’Aigues-Mortes…

 

 

                                                                                                                                                   Michel Boissard

 

Le Gard vu par les peintres, F. Gaussen, Editions Gaussen-Le Cardinal, 2009, 19,50 euros

 

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article