FEMMES EN POLITIQUE, FEMMES LIBRES

Publié le par Biblinimes

 

                                            

 

 

Nouvelle Encyclopédie politique et historique des femmes. Sous la direction de Christine Fauré. 1216 pages. Les Belles Lettres. 2010. 33 euros.

 

 

« La femme libre est seulement en train de naître. » écrit Simone de Beauvoir en 1949. Six décennies plus tard, avec cette nouvelle édition de l’ « Encyclopédie politique et historique des femmes » (première publication, 1997) qu’elle présente et coordonne, la sociologue Christine Fauré nous permet d’évaluer la longue marche parcourue depuis la parution du « Deuxième Sexe ». Les victoires, les limites et les attentes de l’émancipation féminine se reflètent dans les avancées du savoir et les pistes de recherche ouvertes à l’histoire politique des femmes. Pluridisciplinaire (anthropologie, ethnologie, histoire, philosophie, sociologie et sciences politiques), cette somme de 1216 pages ( !) mobilise des spécialistes universitaires internationaux (Russie, USA, Mexique, Canada, Portugal, Espagne, Italie, Pays-Bas, etc. et des principales universités françaises). Fondant sa structure sur une double échelle d’approche critique. Tout d’abord chronologique : de la loi salique fermant au XIVe siècle l’accès des femmes au pouvoir d’Etat, jusqu’à la loi sur la parité (1999-2000) « éclatant comme un coup de tonnerre dans le ciel monotone des habitudes partisanes », en passant par le MLF des années 70. Thématique, ensuite : de la reconnaissance théorique accordée aux femmes de leurcapacitas (pouvoir de faire) civique, jusqu’aux combats menés pour transformer celle-ci en potestas (exercice d’une puissance) politique, via ces exercices pratiques que sont les périodes révolutionnaires (révolutions anglaise et américaine, 1789, 1848, 1917). Autrement dit : de la Réforme luthéro-calviniste et de la philosophie politique humaniste de Jean Bodin (XVIe siècle), aux plus récentes évolutions internationales dans les pays d’Europe de l’Est post-communistes - l’exemple de la Pologne intégrée à l’Union européenne est significatif, ou encore dans les pays musulmans - il faut lire la passionnante notice sur les « Femmes turques immigrées » à l’aune de la candidature de leur pays à l’UE.  On note en parallèle plusieurs plongées particulièrement fécondes dans le champ d’études des  régimes et systèmes totalitaires du XXe siècle : franquisme, salazarisme, fascisme italien, national-socialisme, ainsi qu’une analyse originale du sexisme d’Etat « Dans la France du Maréchal »… Le parti pris de Christine Fauré est de refuser une histoire « à petit bruit » de la condition politique  des femmes, pour mieux focaliser les regards sur l’ère des ruptures. On ne s’étonnera donc pas que la couverture de cette « Encyclopédie » figure l’un des superbes clichés dus à la photographe antifasciste allemande Gerda Taro (1910-1937) : Milicienne républicaine à l’entraînement sur une plage prés de Barcelone (août 1936) !

 

                                                                                                                            Michel Boissard

                                                                                                                                                           Historien

 

Publié dans humanité

Commenter cet article