L'HOMME DU 18 JUIN ET LA N.R.F.

Publié le par Biblinimes

 

 

 

 

Familier des rives de Petite Camargue dans l'amitié de Jean Lafont, musicologue averti spécialiste de l'opérette et descendant du Président Coty, le romancier Benoît Duteurtre nous fait cadeau d' un roman tendrement acide et désopilant. Qui débute par une de ces émotions médiatico-populaires caractéristiques de l'époque. Pour des raisons d'hygiène et de développement durable, la toute puissante Commission de Bruxelles édicte que désormais l'oeuf mayonnaise servi dans troquets et restaurants ne pourra plus être fabriqué maison. La corporation hôtelière proteste. Les consommateurs regimbent. Les pétitions se remplissent. Les B.H.L (Bernard-Henri Lévy) analysent et commentent. Mais ne voilà-t-il pas qu'un soir, tout à trac, les écrans de télévision du pays, interrompant quelque télé-réalité bouyguonnante, voient surgir, en noir et blanc, képi à deux étoiles sur uniforme kaki, avec quelques rides en plus, mais la voix lyrique d'avant...le général de Gaulle himself ! Qui lance derechef un Appel à la Résistance !... Mauvaise plaisanterie de jeunes délinquants ? Réplique dévaluée de l' « Hibernatus » cher à Louis de Funés ? Ou bien l'Histoire se met-elle à bégayer ? Car De Gaulle – mort en 1970...- n'aurait pas loin de cent-vingt ans... Quoiqu'il en soit, sur ce parti pris cocasse, qui réjouira les gaullistes de coeur et de raison (s'il en reste), Benoît Duteurtre détricote allègrement notre société ultra-libérale subvertie par la Nouvelle Révolution Française (N.R.F.) initiée par l'Homme du 18 Juin. A la grande satisfaction du peuple berné par les sarkozyades dominantes. C'est avec infiniment de plaisir qu'on lit ce roman qui pourrait n'être qu'une pochade aimablement irrespectueuse...Mais signée d'un nouveau Marcel Aymé !

Michel Boissard

Le retour du Général, B. Duteurtre, Fayard, 2010, 17,90 euros

 

 

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article