M.D, COMMENCEMENTS D’UNE VIE…

Publié le par Biblinimes

 

http://www.audiable.com/Resources/titles/84626100718900/Images/84626100718900L.gifAvec une fraîcheur d’approche d’autant plus remarquable que le sujet est devenu un pont-aux-ânes de l’essai littéraire, Marie-Christine Jeanniot focalise son regard sur les enfances de Marguerite Duras (1914-1996). Confirmant le propos de la philosophe Julia Kristeva : « … même dans l’exotisme de L’Amant, (Prix Goncourt 1984), les romans de Duras sont des comptes rendus  auto-analytiques à peine recomposés dans une trame narrative onirique. » (NRF, Mars 1998, N° 542) Et légitimant la remontée aux sources qui nous conduit sur la piste de cette « parleuse » (Les Parleuses, X.Gauthier, M. Duras, 1974) qui, de l’Indochine coloniale où elle naît, jusqu’au Paris de la Libération (La vie tranquille, 1944), emmagasine impressions, sensations, voix, images, musiques. Pour en faire la chair même d’une œuvre qui dans la diversité des genres  - roman, essai, chronique, théâtre, cinéma, journalisme - incarnera la modernité littéraire. « …Invoquant et décrivant sans cesse des absolus (le Tout, le Rien, la souffrance et la jouissance paroxystiques). » (Nancy Huston) Comment Marguerite Donnadieu devient Marguerite Duras. Comment, du « Barrage contre le Pacifique » (1950), autobiographie d’un naufrage familial, on passe à « La Douleur » (1985), autobiographie de l’épreuve de la guerre. M.C. Jeanniot restitue avec beaucoup de densité un itinéraire qui recoupe le bruit et la fureur du siècle passé. Et on se prend à fredonner la chanson : « Trois p’tites notes de musique », interprétée par Cora Vaucaire dans le film « Une aussi longue absence »  écrit par Marguerite Duras et Gérard Jarlot (Palme d’Or, Cannes, 1961). « Marguerite, la femme, s’en est allée. Duras, elle, vit toujours. »

 

                                                                                                        Michel Boissard

 

Marguerite Duras à vingt ans, L’Amante, M.C. Jeanniot, Au Diable vauvert, 2011, 12 euros  

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article