MAURICE NADEAU, LA RAGE DE LIRE

Publié le par Biblinimes

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/0/1/4/9782864326410.jpg                                               

 

 

Bel hommage que celui rendu par Verdier, l’éditeur de Lagrasse (Aude) - avec le concours de l’essayiste et journaliste Laure Adler -  au grand sachem des lettres françaises : Maurice Nadeau. A l’occasion des cent ans du professeur, écrivain, critique, éditeur et journaliste. Dont le nom est lié au « Combat » d’Albert Camus, à « France Observateur » de Gilles Martinet et Claude Bourdet ou à  « L’Express » de JJ.SS et Françoise Giroud… Jusqu’à cette « Quinzaine littéraire » qu’il anime depuis quarante ans. En passant par la revue à l’originalité inoubliée : « Les Lettres nouvelles » (1953-1977). Au découvreur, parmi cent autres, de Roland Barthes, Samuel Beckett , Thomas Bernhard et Malcolm Lowry… A l’un de ceux qui permit de réévaluer l’oeuvre de Louis-Ferdinand Céline. Au communiste de jeunesse, devenu trotskyste du cœur, qui ouvre les yeux des lecteurs sur le continent Soljenitsyne. Au lecteur surtout - atteint, pour parler comme Claude-Michel Cluny, de la « rage de lire » - de Le Clézio, de Jack Kerouac, de Georges Pérec, de Claire Etcherelli autant que de Henry Miller et Lawrence Durrell. A évoquer seulement les auteurs du XXe siècle, on pourrait croire que Maurice Nadeau est entré dans la littérature par la porte contemporaine. Guérissons-nous de cette erreur en apprenant  que le « socle » de son initiation est construit sur Voltaire et Sade, Balzac, Flaubert ou Victor Hugo… Qu’il faut toujours avoir la volonté de découvrir l’inconnu. Que la lecture offre la possibilité de « se trouver tout d’un coup dans des mondes qu’on n’imaginait pas. » Qu’elle ouvre – selon le titre d’une collection  littéraire que Nadeau dirigea chez l’éditeur Corréa – « le chemin de la vie ».

 

                                                                                                                     Michel Boissard

 

Le chemin de la vie. Maurice Nadeau. Entretiens avec Laure Adler. Verdier, 2011, 16 euros

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article