NI DIEU, NI MAÎTRE

Publié le par Biblinimes

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/8/6/2/9782226040268.gif                                                                    

 

 

D’écriture dense et remarquablement informé, l’essai de Thierry Maricourt pourrait s’intituler « Une histoire de la littérature française en liberté ».Tant le mot libertaire synthétise le refus de toute oppression, l’appel à toutes les libertés et la maîtrise de son destin par tout homme. Anticonformisme, révolte, pacifisme, égalitarisme, utopie situent les écrivains qui se rattachent à ce courant « en dehors » de la société comme-il-faut.  Jean-Pierre Chabrol parlait de ceux qui « passent outre ». Plutôt gibier que chasseur, l’écrivain libertaire s’appelle Bernard-Lazare (1865-1903). Mort prématurément à  trente huit ans, ce nîmois exprime ensemble les plus hautes valeurs de la judaité et l’engagement fondateur pour les droits de l’homme bafoués en la personne d’Alfred Dreyfus. Lisez donc « Les Porteurs de Torches » (rééd. L’Artiste, 2005), roman à la fois symboliste et anarchiste. Libertaire, on est aussi poète. Tel le sétois Georges Brassens (1929-2001). Fustigeant les cognes et glorifiant les putains, il fait flotter le drapeau noir de « La Mauvaise réputation » sur la chanson française. Dilettante et décalé, surréaliste parfois, souvent ambigu, voici Nestor Burma, le « privé » que créa le montpelliérain Léo Malet (1909-1996). « La société est assez grande pour se débrouiller toute seule. Je ne me bagarre pas pour elle, mais pour moi… »  Sa véhémence rejoint à sa manière celle du catalan d’Olette, Ludovic Massé (1900-1982), dont « Le Vin pur » exalte les vignerons languedociens de 1907 dressés contre les flics de Clémenceau !

 

                                                                                                                Michel Boissard

 

Histoire de la littérature libertaire en France, T. Maricourt, Albin  Michel, 2012, 24 euros

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article