POURQUOI ONT-ILS TUE JAURES ?

Publié le par Biblinimes

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782330002442.jpg

 

                                   

 

 

Sur ce récit superbement écrit, plane l’inspiration d’Henri Barbusse (Le Feu, 1916), de Roland Dorgelès (Les Croix de bois, 1919) ou de Maurice Genevoix (Ceux de 14, 1916-1921). Témoins majeurs de la Grande Guerre.  Son auteur, Eric Vuillard, est romancier et cinéaste. Cela se voit à la lecture des treize séquences qui fragmentent et réunissent cette plongée dans « La Bataille d’Occident ». Apparition à l’écran des acteurs du drame à la veille de l’été 14. Le Kaiser d’Allemagne Guillaume II. Son cousin d’Angleterre Georges V.  Nicolas II sur le trône des tsars. Et la mari de Sissi,  François-Joseph, à Vienne. Le brave « Timoléon » Fallières, installé à l’Elysée. Tandis que Mistinguett remplit les music-hall. Et que le cinéaste Feuillade fait trembler aux exploits de Fantômas ! Gros plan sur le comte Alfred von Schlieffen.  Stratège de l’empereur Guillaume. Un parangon du nationalisme militaire qui pousse l’Allemagne  vers « un suicide de presque un siècle ». L’auteur-réalisateur lance : « Moteur ! Action ! » Sarajevo capitale de la Bosnie-Herzégovine. 28 juin 1914. La caméra-stylo découvre la main crispée de douleur de Sophie Chotek, épouse morganatique de l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche. Qui vient d’être frappée au ventre d’une balle de révolver. Comme le sera, plus tard, au cou, son mari princier. Deux coups de feu qui ouvrent symboliquement quatre années d’un sanglant ballet. Le tsar peut jouer au tennis, Krupp fait des essais de son artilleuse et meurtrière « Grosse Bertha ». Les soldats repassent leurs uniformes. Ils attendent déjà sur les quais des gares… Une autre balle, tirée par Raoul Villain (ça ne s’invente pas !) précipite la curée. Elle atteint la Paix en pleine tête. Les deux ultimes plans s’intitulent « Les hommes des cavernes » et « Factures ». Et font écho à la question-refrain de la chanson de Jacques Brel : « Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? »

 

                                                                                                              Michel Boissard

 

La Bataille d’Occident, E.Vuillard, Actes Sud, 2012, 19 euros

 

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article