UNE EPOQUE DE NOUVELLES

Publié le par Biblinimes

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782258086111.jpg


 

C’était au temps « des cheveux et des chevaux » pour dire comme la romancière Gyp (1849-1932). La dernière des Mirabeau, comtesse de Martel-Janville par son mariage. Antisémite farouche et conservatrice bon teint. Dont on redécouvre le lacrymatoire Mariage de Chiffon, tout baigné d’eau de rose… Cheveux au vent et chevaux au galop pour accompagner Barbey d’Aurevilly (1808-1889) alliant un monarchisme militant au cynisme duBonheur dans le crime. L’époque de Guy de Maupassant (1850-1893). Fils spirituel de Flaubert et frère en littérature du nîmois Alphonse Daudet (1840-1897). Les sensuelles lampées de gnôle normande coulant du Petit fûts’accordent aux ventrées de dinde truffée promises par le diabolique Garrigou au concupiscent Dom Balaguère, une fois bâcléessesTrois Messes Basses…L’Emile Zola (1840-1902) de Pour une nuit d’amourdonne la main à Georges Courteline (1858-1929). Qui sous le masque pathétique de Boubourochemontre que l’amour peut être aussi bien ridicule que cruel. Gaston Leroux (1868-1927), qui ne fut pas de l’Académie française, stigmatise les hôtes de la Coupole dans un étonnant Fauteuil hanté… Témoignant que les hochets de la gloire taraudent toujours les écrivains en mal de notoriété. A moins qu’ils ne ressemblent à L’Ecornifleurdont Jules Renard (1864-1910) a buriné le portrait à l’eau-forte… Sur le même rayonnage de bibliothèque, exploré par le réalisateur Gérard Jourd’hui, pour éclairer nos « étranges lucarnes » du mercredi soir sur Antenne 2, vous prendrez une pinte de bon sang à (re) lireLa Cagnottede l’inoubliable Eugène Labiche (1815-1888) !

 

Michel Boissard

 

Au siècle de Maupassant, Contes et Nouvelles du XIXe, Omnibus, 2010, 26 euros

Publié dans articles La Gazette

Commenter cet article