Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

QUAND LES CAMISARDS INVENTAIENT LES CEVENNES

Abraham Mazel (1677-1710) est, sans doute, le seul Camisard dont le nom titre une association gardoise dédiée au soutien « des luttes et des résistances »… Qui a réhabilité la maison natale du prophète-combattant au hameau de Falguières, prés de Saint-Jean-du-Gard....

Lire la suite

PLANETE CARNAVAL

PLANETE CARNAVAL Une remarquable diversité géographique des intervenants : de Bordeaux et Toulouse à Amsterdam, de Rennes au Brésil, de Nantes à Bruxelles… Une exemplaire pluridisciplinarité des approches : géographes, ethnologues, sociologues, psychologues,...

Lire la suite

LA SICILE COMME METAPHORE

LA SICILE COMME METAPHORE

A coup sûr, les dieux de la littérature se sont penchés sur Jean-Pierre Cabanes pour qu’il nous procure un roman qui se place, sans présomption aucune, sous les auspices conjugués de Léonardo Sciascia, Tomaso di Lampedusa et Roger Vailland. Au premier,...

Lire la suite

LE BRUIT DE LEURS PAS…

« O gens que je connais / Il me suffit d’entendre le bruit de leurs pas / Pour pouvoir indiquer à jamais la direction qu’ils ont prise ». Est-il meilleure exergue que ces vers d’Apollinaire au fronton du recueil de portraits brossés de main alerte par...

Lire la suite

LES ANNEES NÎMOISES DE GHISLAIN DE DIESBACH

« Le souvenir d’une certaine image n’est que le regret d’un certain instant. » Rarement phrase de Proust s’est mieux appliquée à une œuvre littéraire qu’à l’autobiographie de Ghislain de Diesbach (1931). Suisse du canton de Berne, de lignée aristocratique...

Lire la suite

UN VAUDEVILLE EN NOIR ET BLANC

L’amitié, un goût partagé pour la musique avec le manadier Jean Lafont, la sensibilité au charme de la Petite Camargue, font de l’écrivain Benoît Duteurtre, originaire du Havre, un de ces « passants considérables » dont s’enrichissent les lettres gardoises....

Lire la suite

LES METAMORPHOSES DE MONSIEUR CAMELEON

Voici soixante ans, le romancier bordelais Raymond Guérin (1905-1955) rend visite à l’écrivain italien Malaparte (1898-1957), dans sa fameuse villa « Come me », soixante mètres au dessus de la mer, sur « l’abrupt rocher de Massullo » à Capri… Il en fera...

Lire la suite