Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

UN IRRESISTIBLE BONAPARTE DU ROMAN

« Jeune artilleur de l’Esprit, dernier franc-tireur à la suite de Rimbaud, prince de la jeunesse ». C’est au romancier nîmois André Fraigneau (1905-1991) que l’on doit ces formules hardies pour dire qui fut Raymond Radiguet (1903-1923). On préfèrera celle...

Lire la suite

SOUTIEN ET GLOIRE DE L’HUMANITE

Marcelle, Laure et Maxie : la mère et les deux tantes du jeune bordelais Philippe Joyaux. On pense au vers d’Aragon : « Marguerite, Marie et Madeleine, il faut bien que les sœurs aillent par trois. » Et à son article des Lettres françaises, en 1958, pour...

Lire la suite

ENTRE L’EXIL ET LE ROYAUME

De l’écrivain occitan - trop méconnu en France - Max Rouquette (1908-2005), et de son oeuvre, Jean Carrière dit qu’ils « posent de façon exemplaire la rupture entre la littérature à la mode et la littérature enracinée ». Entre « l’air du temps » et ces...

Lire la suite

UNE FEMME NOMMEE CASTOR

Avec « Beauvoir in Love », Irène Frain - invitée du Salon nîmois de la Biographie 2013 - nous procure un « Elle et Lui » à la manière de George Sand, transposant ses amours romantiques avec Musset dans la tumultueuse liaison de Thérèse et de Laurent....

Lire la suite

DU CÔTE DE CHEZ PROUST

« Proust dérobait son propre génie dans la fumée de l’encensoir qu’il balançait au nez des dames chez qui il dînait. » écrivait François Mauriac dans son « Du côté de chez Proust » (1947). La formule fait mouche quand on découvre Marcel avant Proust....

Lire la suite

L’ARAGON GREC

Le nom même de sa ville de naissance : Monemvasia (Laconie, Grèce) - Malvoisie, le vin de Malvoisie cher à Shakespeare - est signe de poésie. Yannis Ritsos (1909-1990) y voit le jour au début du siècle-tragédie dont a parlé Aragon. Qui, en 1957, par un...

Lire la suite

COMME DES GRENADES DEGOUPILLEES

Jean Paulhan décrit une semaine de l’écrivain Jacques Decour (1910-1942). Qu’il révéla à la littérature française. Avec lequel il fonda, sous l’Occupation, Les Lettres françaises . Fusillé par les nazis. Le premier jour, il « écrit un poème épique. Le...

Lire la suite

LA MESURE DES SIECLES

A Nîmes, tout va par deux. La couleur des armoiries : le rouge et le vert. Ou bien, sur de brèves collines attiques : le rose profond de l’arbre de Judée et le blanc des fleurs d’amandier. Selon le natif Marc Bernard, c’est la ville des rachalans, cultivant...

Lire la suite