Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
DEUX HOMMES EN MOI

DEUX HOMMES EN MOI

Il y a presque quinze ans, Eugène Saccomano publiait « Goncourt 32 » (Flammarion, 1999). Passionnante radioscopie - sous la plume d'un journaliste-né se faisant chroniqueur d'histoire littéraire - de l'attribution, le 7 décembre 1932, du Prix Goncourt...

Lire la suite

LA NOUVELLE EDUCATION SENTIMENTALE

LA NOUVELLE EDUCATION SENTIMENTALE

D'apprentissage ou de formation, qu'importe ! Avec son premier roman, Sébastien Ayreault réussit à capturer le lecteur. Dés les premières lignes : « On habitait loin du monde. Tellement (…) que le monde lui-même ne savait pas qu'on existait. » Vivre et...

Lire la suite

DANS L’AMITIE DE LA PEINTURE

27 septembre 1962. On lit dans le Journal de l’écrivain Roger Vailland (1907-1965) ces lignes consacrées à une visite qu’il vient de rendre au peintre Pierre Soulages, dans sa maison de Sète : « Pierre aime les objets, les matières, les outils, humainement...

Lire la suite

DANS LE CŒUR D’UN PEUPLE

Après Céline, Jules Romains ou André Chamson, il revient à Jean-Pierre Chabrol, lors du traditionnel pèlerinage littéraire de Médan, en 1968, de rendre hommage à Emile Zola. Le géniteur des « Rebelles » a de justes mots pour saluer sa mémoire créatrice...

Lire la suite

UN JEUNE HOMME LUMINEUX

Que peut-on savoir d’un homme aujourd’hui ? A la question que Sartre posait naguère à l’œuvre de Flaubert, Michèle Audin fait écho en interrogeant la vie brève de son jeune père. Maurice Audin (1932-1957). Assistant de mathématiques à l’université des...

Lire la suite

TRISTAN CABRAL ROUVRE LE FEU

Né d’une erreur du vent et de la mer , Yann Houssin (Arcachon,1944) a crié « Ouvrez le feu » en 1975. Il est prof de philo au lycée Alphonse-Daudet à Nîmes. Et préface le recueil d’un jeune poète, Tristan Cabral, qui se serait suicidé deux ans auparavant....

Lire la suite

NOTRE CONTEMPORAIN CAPITAL

La mort d’André Gide (1869-1951) réunit, pour une fois, Jean-Paul Sartre et André Maurois. « On le croyait sacré et embaumé, il meurt et l’on découvre combien il restait vivant. » écrit l’auteur de « La Nausée ». Quant à celui de « Climats », il note...

Lire la suite