Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GUERRE A LA GUERRE !

A deux encablures du centenaire de 14/18, on republie « Le Feu » d’Henri Barbusse (1873-1935). Prix Goncourt 1916. Un des plus puissants romans suscités par la Grande Guerre. Dû au descendant d’une dynastie de camisards qui fît souche du côté d’Anduze...

Lire la suite

LE MONDE EST MA PAROISSE

D’abord, il y a Marcel. Marcel Antonetti, l’absent de la photo d’une famille corse. Prise en 1918. Juste avant qu’il ne soit conçu par un père, retour des tranchées, qui vient de subir l’effondrement du XIXe siècle. Marcel, lui, vivra la mort des Empires....

Lire la suite

LA BANALITE DU BIEN

Au premier dimanche de septembre 1935, l’écrivain André Chamson (1900-1983) parle dans la chaire des pasteurs du Désert. Devant des milliers de huguenots réunis à Mialet. Pour la Mémoire et pour la Foi. « Voilà l’exemple que nos Cévennes donnent à l’homme....

Lire la suite

LA JOIE DE LIRE

Au cours de sa « Balade dans le Gard sur les pas des écrivains » (Ed.Alexandrines, 2008), l’ami Bernard Bastide rencontre François Nourissier (1927-2011), à un jet de pierre d’Uzès, du côté d’Arpaillargues… Où l’écrivain jette l’ancre entre 1966 et 1973....

Lire la suite

UNE VIE DE CINEMA

Tout commence au bord de la Mer noire. A Odessa. Evidemment. Car la vie que l’on va revisiter pendant presque un siècle, a conjugué le 7 ème art sur tous les temps. Et que le cinéma a connu de glorieuses enfances sur les escaliers d’Odessa,’’r précisément....

Lire la suite

DEDIE A UN MODERNE RASTIGNAC

Autour des années 1980, Rastignac se nomme Jérôme Demortelle. Ce normand est la progéniture de Jacques. Chef des services administratifs à la sous-préfecture de Dieppe. Et de Chantal. Qui abandonna une vocation de cantatrice pour élever son fils. Deux...

Lire la suite

L’HOMME AU VERBE D’ARLEQUIN

Muni pour tous papiers, comme le voulait Léo Ferré, du « verbe d’Arlequin », Frédéric-Jacques Temple (Montpellier, 1921) allume « Phares, balises & feux brefs ». Sur « La Plage de Maguelone » : « La mer aux mille bouches / qui lacère et dépèce / est une...

Lire la suite

UNE FEMME SINGULIERE

Un demi-siècle après le film de Georges Franju qui valut à Emmanuelle Riva le prix d’interprétation au Festival de Venise 1962, Claude Miller revisite avec Thérèse Desqueyroux (Audrey Tautou) le mythe mauriacien par excellence. Belle occasion de (re)lire...

Lire la suite